Accueil du site > ARCHIVES > PROJET CACAO > Notre filière de cacao bio > Les notions de bio, d’équitable et de qualité > Comment faire du cacao de qualité

Comment faire du cacao de qualité

La qualité commerciale du cacao dépend de la maîtrise de deux opérations cruciales que sont la fermentation et le séchage.

- La fermentation

Le fruit du cacaoyer est une cabosse contenant environ 100 grammes de fèves enrobées d’une pellicule mucilagineuse sucrée et blanche. Aprés la récolte, la fève est extraite du fruit par écabossage. Cette fève est microbiologiquement stérile. Elle est mise en fermentation dans des bacs en bois du modèle ci-dessous. L’ensemencement en micro-organismes de fermentation contenus dans l’air se fait pendant le brassage manuel du produit et au contact des feuilles de banane qui recouvrent les bacs.

Voici les conditions d’une bonne fermentation :  Le bac doit être en bois dur sans tanin qui donnerait un goût au cacao. Le fond du bac est percé de petits trous de 1 cm pour l’écoulement du jus de fermentation.  La fève mucilagineuse est mise en bac au plus tard 5 à 6 heures après la récolte, soigneusement couverte de feuilles de bananier et doublée de sacs de jute. Le non respect de ce délai joue sur la qualité du produit final.  L’épaisseur de la masse en fermentation ne doit pas être inférieure à 40 cm. Il est parfois nécessaire de réduire le compartiment de fermentation pour obtenir cette épaisseur minimale. Une fois la mise en bac réalisée, l’opération de fermentation commence. Elle comprend trois étapes séparées par des brassages successifs :

1ère étape : durée 2 Jours ( 48h ). C’est la fermentation alcoolique caractérisée par la destruction du mucilage accompagnée par l’écoulement d’un "jus fermenté" ; d’où la nécessité de percer le fond des bacs. A la fin de cette étape on procède au brassage des fèves en même temps qu’à leur transbordement dans une autre caisse.

2ème étape : durée 2 jours (48h). C’est la fermentation acétique qui est aérobie, contrairement à la précédente.Là aussi, le produit doit être soigneusement recouvert. A la fin de cette étape , une nouvelle opération de brassage et de transbordement est effectuée.

3ème étape : durée 2 jours( 48h).C’est la phase de maturation du produit. Les fèves sont à nouveau soigneusement recouvertes. Au bout des deux jours de maturation les fèves sont extraites du bac pour la phase de séchage. Signalons qu’une prolongation de cette phase entraînerait des réactions chimiques indésirables qui altérerait le goût final du produit.

- Le séchage

Cette opération est également extrêmement importante et difficile à mener dans de bonnes conditions. Le séchage a pour but de ramener la teneur en humidité des fèves fermentées, d’environ 60%, à une valeur de 7 à 7,5%. L’humidité du cacao séché doit être maintenue à ce taux si l’on veut assurer au produit de bonnes conditions de conservation. La température maximum que le produit peut supporter au séchage est de 50°C. Au-delà, il y a des risques de destruction de la polyphénoloxydase responsable du brunissement des fèves.

Plus d’informations sur les techniques de séchage ici

Nous écrire | Crédits | Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0